Un processus d’innovation produit pour réinventer l’expérience de classe nature

En février dernier, l’équipe de Grisvert a été mandaté pour accompagner le Collège Letendre dans la création d’un nouveau concept de classe nature pour ses installations à Villégiature Matawinie. Quel beau projet qu’est celui de refaire vivre la magie des classes nature, ce symbole qui a marqué nos années du primaire et du secondaire!

Afin de cocréer le nouveau concept de classe nature,  des professionnels oeuvrant dans des industries connexes ou complémentaires telles que le plein air, la culture et le tourisme, le milieu scolaire et parascolaire, etc., ont été réunis. Sans oublier ceux qui étaient au coeur de notre démarche : les étudiants!  Dans ce billet, nous vous proposons de nous suivre dans cette aventure à travers le processus d’innovation produit que nous avons utilisé pour réinventer l‘expérience de la classe nature à Villégiature Matawinie.

Par ailleurs, sachez qu’un second article sur l’innovation comme levier de performance organisationnelle est à venir.  Restez à l’affut!

Bonne lecture!

 

Faire son portrait actuel:

Quels sont les éléments qui nous distinguent? Quels sont les éléments qui sont difficiles à imiter? Quels sont ceux qui peuvent sembler à prime à bord non favorables, mais qui font parler les gens? Quels sont les ressources disponibles au sein de l’organisation, dans le réseau des partenaires ainsi que dans la région où se situe l’organisation? Beaucoup de questions qui nous ont permis d’enrichir cette première étape de notre processus.

En fait, cette étape a permis de porter un regard sur l’organisation, sa clientèle, ses concurrents, la région, etc. Ainsi, tout en s’appropriant le contexte dans lequel vivra la nouvelle classe nature, nous avons identifié les forces, les faiblesses et les opportunités avec lesquelles jouer dans notre projet de cocréation.

Comprendre sa clientèle

Chercher à comprendre sa clientèle, c’est faire un voyage au coeur de cette dernière afin de capturer ses aspirations, ses besoins, ses attentes et ses irritants. C’est aussi vivre l’expérience qui lui est proposée, bien comprendre son processus d’achat, son processus décisionnel et les acteurs d’influence qui entrent en ligne de compte. En somme, c’est une aventure qui nécessite beaucoup d’empathie et d’observation! Pour notre classe nature, nous nous sommes concentrés sur nos jeunes ainsi que sur les professeurs qui sont des acteurs clés dans le choix des classes nature à proposer aux  élèves.

S’inspirer

Maintenant, que nous avons en tête la situation de notre clientèle, explorons d’autres horizons pour s’inspirer!

Pour penser  autrement, il faut s’ouvrir à la nouveauté, s’inspirer d’autres industries et se laisser influencer par les produits primés par la clientèle, telles que les nouvelles technologies par exemple. On peut aussi visiter d’autres organisations qui composent avec des enjeux similaires. On peut discuter avec nos fournisseurs. On peut même aller observer nos utilisateurs « extrêmes » (ceux qui poussent les limites du produit, qui le modifient et qui trouvent de nouveaux contextes pour l’utiliser).

Faire un atelier d’idéation

Stimulés par les besoins et aspirations de notre clientèle et complètement allumés par de nouvelles pistes d’inspiration, nous sommes prêts à entrer dans la phase d’idéation!

La magie des ateliers d’idéation tient dans la diversité des personnes qui y assistent, dans la création d’un contexte favorable au partage, à  la création et à la bonification de nouvelles idées. Afin de catalyser les efforts créatifs, nous avons créé des terrains de jeu (des grands thèmes) sur lesquels laisser libre-court aux idées.

Passer en mode prototypage et en processus d’itération

Une fois que nous avoir cumulé une panoplie d’idées, nous nous sommes lancés dans le développement de prototypes! Un exercice qui peut prendre plusieurs formes : on peut utiliser le « storytelling », la création de scénarios, de montage Légo, des plans « blueprint », etc.  L’important c’est que les idées prennent vie pour mieux être en mesure de valider leur potentiel. On peut alors  commencer le processus d’itération : expérimenter les prototypes, les modifier, demander des feedbacks auprès de la  clientèle cible, les adapter à nouveau, etc., jusqu’à ce que le produit soit jugé soit non concluant ou prêt à passer aux prochaines étapes!

Les prochaines étapes

Nous sommes finalement arrivés à un prototype innovant qui suscite l’enthousiasme de tous! Toutefois, ce n’est pas terminé! Il reste encore plusieurs étapes avant qu’un prototype novateur finisse  en produit innovant. À cet effet, nommons l’étude de faisabilité, l’identification de partenaires d’affaires, le développement de la stratégie de mise en marché, etc. En fait, l’aventure vient tout juste  de commencer!

Et vous, où en êtes-vous avec votre processus d’innovation-produit? L’équipe de Grisvert est curieuse de connaître vos façons de faire et ce que cet article vous inspire!

 

3 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.