Dernièrement, on parle beaucoup d’innovation et de créativité pour résoudre les enjeux complexes du moment, mais sans l’audace des employés ou des gestionnaires, les meilleures idées demeurent sur les tablettes. Car proposer des solutions ou projets novateurs peut bousculer ! Face à des défis d’envergure, le sentiment d’impuissance et la peur du jugement viennent souvent nous envahir et nombreux sont ceux qui se réfugient dans leur zone de confort. Oui, c’est difficile faire preuve d’audace, mais tellement nécessaire. Nos organisations, nos communautés et notre planète en ont tant besoin! Ainsi, comment la nourrir ?

En s’inspirant des grands explorateurs qui affrontent l’inconnu, parce l’appel de l’aventure et de la réussite sont criants. Ces explorateurs, que font-ils ?

  1. Ils prennent le temps de s’informer, de se laisser inspirer, de rêver!
  2. Ils valorisent les apprentissages qui émanent du passé, incluant leurs échecs ou difficultés qu’ils ne veulent pas répéter.
  3. En identifiant les risques majeurs et en s’outillant en conséquence.
  4. En se préparant mentalement et physiquement aux différentes éventualités, tout en laissant de la place aux ajustements et à l’adaptabilité.
  5. En s’entourant d’une équipe motivée, diversifiée et talentueuse qui comprennent la nécessité et l’importance d’atteindre la destination et qui peuvent mettre réellement la main à la pâte.
  6. En expérimentant et prototypant des nouvelles idées en cours de route, pour permettre du feedback en temps réel et une mise en action rapide et efficace.
  7. En prenant soin de soi et en assurant en environnement sain et vivant !

Si vous avez le goût de réfléchir davantage à ces questions, d’éveiller votre audace et de faire le pont entre vos défis professionnels et personnels, joignez-vous à notre camp d’été, prévu du 17 au 20 août prochain dans une auberge des Laurentides. Nous offrirons une formation hors zone pour explorer diverses stratégies de 
développement, en compagnie de 25 leaders d’expérience.

Oserez-vous vous joindre à nous ?

Pour plus d’information : http://www.portailrh.org/camp/

2 commentaires

  • Thomas Maxwell dit :

    Allo Julie,

    J’ajouterai en 8ième point, puisqu’il s’agit d’oser « Le camp [d’été] des leaders d’expérience » et pour reprendre un terme (le leadership) que toute organisation reprend à son compte pour conduire un changement ou en développer les vertus chez ses gestionnaires, que l’organisation doit favoriser, notamment grâce aux activités participatives (dont Grisvert s’est fait le spécialiste) non pas un leadership qui dicte, mais un leadership qui soutient et accompagne.

    8. En favorisant un leadership qui soutient et accompagne

    Audacieusement,

    Thomas

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.