L’audace, « on peux-tu » arrêter de se faire des accroires? (partie 1)

Depuis les dernières années, l’audace est une thématique qui fait vibrer la communauté d’affaires. Ainsi, on peut voir une panoplie d’articles circuler à ce sujet : « Ayez de l’audace! », « Osez sortir de votre zone de confort », « Qu’attendez-vous pour être audacieux? ». Dans un contexte où les organisations ont des enjeux de transformation, d’innovation et d’agilité, il est vrai que l’audace de faire autrement devient un élément clé pour survivre.

Toutefois, on parle de l’audace comme s’il fallait l’infuser chez les individus afin de faire avancer l’organisation et ainsi espérer suivre le rythme frénétique du marché. Ainsi, on fait la promotion de l’audace chez les gens, et pourtant, le manque d’audace s’explique plus souvent qu’autrement par un contexte organisationnel peu facilitant, qui peut même inhiber l’audace!

En fait, nous sommes tous audacieux! C’est dans la nature de l‘humain d’être créatif, inventif et de chercher à aller au-delà, d’évoluer, mais ça, vous le saviez! Ainsi, la réelle question est plutôt : comment les organisations peuvent créer un contexte qui facilite la culture de l’audace?

En première partie de ce billet, nous vous présentons une réponse audacieuse à ce questionnement. En deuxième partie, à venir demain, nous vous proposons des pistes de réflexion et de questionnement pour rendre les contextes organisationnels plus favorables à l’audace et en troisième partie, à venir jeudi, nous vous partageons un  retour d’expérience d’ un atelier sur l’audace que nous avons imaginé et réalisé ce printemps. Notre réflexion est éclairée par nos lectures sur le sujet et ce retour d’expérience.

Partie 1 : Une saine audace pour l’individu

Qu’est-ce qu’être audacieux? Être audacieux pour qui, au service de quoi? … Et comment?

La plus grande et belle audace c’est celle qui nourrit la créativité et qui génère de l’innovation. Elle est simple et complexe à la fois… C’est celle qui permettra de générer des chocs créatifs d’idées au sein des équipes de travail pour amener les organisations ailleurs, sur des terrains jamais explorés. C’est celle qui vous amènera à partager vos observations et constats afin de faire avancer les réflexions collectives. C’est celle qui amènera davantage de folie et de plaisir au quotidien pour créer des contextes ludiques de partage d’idées et qui contaminera les autres dans un délire collectif et créatif.

Cette audace, c’est celle d’être soi-même!

Être soi-même dans toute son authenticité, en toute franchise, avec bienveillance. En fait, c’est cette audace de se reconnecter à l’humain, à soi d’abord, puis aux autres qui vous permettra de créer un contexte de confiance, de partage et de bien-être tant propice à la collaboration et au plaisir. C’est cette authenticité qui vous amènera à partager vos idées, vos impressions et points de vue, vous permettant ainsi de continuellement quitter le statu quo!

Aujourd’hui nous vous invitons à ne plus essayer d’avoir de l’audace, mais plutôt à Être audacieux. Mieux encore, à Être tout court.

Oser Être pleinement vous-même afin de propulser votre organisation… Ça, c’est de l’audace! L’humain est le cœur de l’organisation. Sans lui, la créativité est inexistante, l’innovation non envisageable. En fait, si l’organisation souhaite bénéficier davantage de son esprit créatif et novateur, elle devra considérer l’humain dans son entièreté et devra le remettre au cœur de ses pratiques. Ainsi, l’audace la plus bénéfique pour l’organisation est celle qui est du même coup la plus saine pour les individus, c’est celle d’Être soi-même.

Avez-vous l’audace d’Être vous-mêmes?

3 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.