L’audace, « on peux-tu » arrêter de se faire des accroires? (partie 2)

L’audace d’Être soi-même?

Être soi-même dans son milieu organisationnel, c’est arriver avec l’entièreté de sa personne : avec ses opinions, ses valeurs, ses expériences antérieures, avec sa vision de la vie et ses buts personnels, avec son sens de l’humour et ses émotions, avec ses passions et ses anicroches, avec ses peurs et ses biais nommés et assumés. C’est se respecter, oser nommer les choses (quand ça va, quand ça ne va pas)…

User d’audace c’est oser mettre son grain de sel et « polliniser » les autres avec ses observations et ses idées. C’est oser demander la contribution des autres en les interpelant, puis changer son opinion parce qu’on aura ouvert de nouvelles perspectives à notre compréhension.

User d’audace c’est oser nommer son état d’esprit sur un projet lors d’une rencontre et communiquer ses préoccupations. En somme, user d’audace c’est oser s’écouter, s’exprimer, rire et partager son entièreté tout en accueillant l’entièreté de chaque personne autour de soi.

Vous souhaitez vivre davantage dans l’audace d’Être? Voici quelques questions qui vous permettront d’explorer :

  • À quand remonte la dernière fois où vous avez été complètement authentique avec une équipe de travail? Qu’est-ce que cela a généré chez vous et chez les autres?
  • Quelles parties de vous laissez-vous à la maison, et qui sont des sources d’énergie et de plaisir pour vous?
  • Qu’adviendrait-il si vos collègues et vous arriviez au travail en étant vous-mêmes? Quels genres de discussions, d’ambiance et d’aise à collaborer pourraient émerger?
  • Si vous partagiez vos réelles préoccupations, observations et idées à vos collègues, qu’arriverait-il?
  • Si vous aviez l’audace d’être vous-même qu’est-ce que vous feriez de différent?
  • Quels sont les premiers pas que vous pourriez faire afin d’être davantage vous-même dans votre milieu organisationnel?

Suite à cette réflexion, qui nous parle surtout d’audace au niveau de l’individu, on peut aussi se demander comment une organisation peut supporter l’individu qui choisit d’Être lui-même? Quelles conditions les leaders organisationnels peuvent mettre en œuvre pour créer des contextes qui facilitent l’audace?

Pour répondre à cette question et illustrer le tout simplement, Grisvert a créé une formule qui est la suivante :

Audace ƒ(x) IHZ × C > P

L’Audace est Fonction de : Idées hors zones, multipliées par le Courage d’agir, qui est plus grand que la Peur.

Ce que notre formule veut dire en fait, c’est qu’être audacieux, c’est bien plus que sortir de sa zone de confort. C’est multiplier les idées qui sortent de la boîte par le courage d’agir, sans se laisser intimider ou freiner par la peur. Les éléments de la formule ne sont pas additionnés, mais bien multipliés parce qu’ils sont indissociables. Ils doivent co-exister pour que ça fonctionne. L’idée hors zone, sans le courage d’agir reste une idée, le courage sans l’idée, est une force inutilisée.

Comme gestionnaire, on peut s’inspirer de cette formule pour développer son propre courage d’agir et aller au bout de ses idées, mais aussi et surtout pour amener les équipes à générer des idées hors zone, développer des attitudes courageuses et créer des contextes sécuritaires pour mettre la peur en échec.

Si on ramène le tout au niveau de l’individu, au fond, le niveau de courage devient fonction de la force du lien entre l’idée audacieuse et ses propres valeurs, aspirations et conviction. Plus nous avançons des idées audacieuses qui sont en lien avec nos convictions, plus nous trouverons le courage de les accomplir.

Dans la 3e partie, on vous dévoile ce qu’il est possible de faire en organisations pour faciliter des contextes qui permettent de créer des idées audacieuses et d’augmenter le courage d’agir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.